Nos remerciements

« Aujourd’hui, j’y crois moi aussi »

« Je me souviendrai de mon séjour à Loos-en-Gohelle pour y avoir compris de façon concrète ce qu’est la transition énergétique. Je n’aurais pas pu le faire sans l’aide et les réponses des habitants et de toutes les familles d’accueil, qui ont patiemment répondu à mes questions.

Je tiens particulièrement à remercier Marianne et Didier Caron et leurs enfants, pas seulement pour l’accueil chaleureux qui m’ont réservé, mais surtout pour la passion civique et écologiste qui m’ont transmises. Comme toutes nos familles d’accueil, ils croient vraiment à l’écologie comme système de vie. Et aujourd’hui, j’y crois moi aussi.

Merci. »
Stefano Lorusso

 

« Ce séjour à Loos-en-Gohelle a dépassé toute prévision »

« Ce séjour à Loos-en-Gohelle a dépassé toute prévision : une immersion dans une petite ville qui s’est révélée accueillante et ouverte. Jour après jour, pendant ces deux semaines intenses j’ai appris à la connaître et à connaître ses habitants. À partir de ma famille d’accueil, que je tiens à remercier de tout coeur.

Marie Françoise et Didier ont accueilli Oudom et moi comme leur fils. On en gardera plein de bons souvenirs : les discussions après le dîner sous le porche, la découverte de la b baraque à frites, les films qu’on a regardé ensemble (ou pas), les retards du matin (à cause de Oudom bien sûr), la sortie à Cap Blanc Nez n’en sont que quelques exemples.

Un grand merci à Océane, toujours disponible et souriante (même quand elle partait chercher mes trucs oubliés par ci et par là).
Merci aux gens qui m’ont ouvert la porte de leur maison pour un entretien et un café (et souvent un gâteau aussi).
Je suis arrivée et je me posais la question : qu’est-ce qu’on peut raconter à Loos-en-Gohelle ? Finalement, je repars avec beaucoup d’histoires. »

Merci !
Arianna Poletti

 

« Un séjour intense et surprenant »

« Un séjour intense et surprenant. J’ai découvert un petit monde campagnard riche en initiatives vivantes et en gens ouverts et cordiaux. J’ai pu m’exercer dans l’écriture journalistique et, eu même temps, j’ai eu le privilège de rencontrer des personnes inspirantes, dont je garderai précieusement le souvenir.

Un grand merci à Christine et Francis. Une ‘maman’ douce et affectueuse et un ‘papa’ bavard, curieux, inarrêtable, trop sympathique. Ils m’ont accueilli dans leur maison comme une fille: ils m’ont fait gouter les spécialités de la région, ils se sont promenés avec moi et ils m’ont donné tous les repères souhaitables pour pouvoir explorer la ville et comprendre ses dynamiques.

Ce n’est que le début d’une belle amitié! »

Merci de tout cœur,
Martina Mannini

 

« Une famille qui m’a accueilli comme un de leurs »

« Que pourrais-je bien faire en débarquant 13 jours après que mes camarades aient commencé les cours ? Et en plus à Loos-en-Gohelle pour la phase pratique de la préformation. Ces questions m’ont taraudé l’esprit pendant un bon bout de temps. Mais ont trouvé leurs réponses le jour où j’ai mis les pieds dans la ville, le 10 août. Une promotion exceptionnelle m’y attendait. Ils m’ont tenu par les mains tout au long de ce séjour. Merci. Et merci à Gaëtane pour la qualité de la formation et sa pédagogie.

Je me suis ensuite retrouvé dans une famille qui m’a accueilli comme un de leurs. Et c’est au moment où j’ai appris à ne plus me passer de l’ambiance conviviale qui y règne que je pars. A cette famille, désormais ma famille, la famille Bouquet, RECONNAISSANCE traduit insuffisamment le sentiment qui m’anime.

Merci à Rémi pour le tour à Arras. A Océane pour son sens élevé de l’organisation.

A mon ami Oscar (3 ans) qui veut savoir pourquoi je suis noir, nous aurions l’occasion d’en parler.

A bientôt Loos! »
Vincent Yipo Bado

 

« Passer les moments émouvants dans les interviews »

« Dans la vie, ceux qui nous arrive sont souvent les inconnus, les regrets et même les douleurs. Pourtant, la vie nous offre aussi des surprises. Passer les moments émouvants dans les interviews de Dominique Da Silva et Sylviane Roszak, croiser une écrivain sympathique dans un café, rencontrer des mamies aimables durant un micro-trottoir, échanger les différentes cultures avec des nouveaux amis loossois sur la terrasse, et surtout, avoir désormais la maman française, le papa français, la petite sœur française et le petit frère français… Ces expériences et petits moments pendant ce court séjour resteront éternellement au fond de mon cœur et constitueront la force pour moi de surmonter les épreuves de la vie.

Merci mes chers papa, maman, Nono, Loulou, et merci à toutes les belles âmes que j’ai rencontrées dans cette jolie ville. Je ne vous oublierai pas.

Tous mes meilleurs vœux pour vous! »
Yan Chen

 

« Je ne m’attendais pas à toute l’histoire et les émotions que j’allais rencontrer »

Je me rappelle encore quand j’ai cherché rapidement sur le web Loos-en-Gohelle. Des mines… OK. Des terrils… Bon. Patrimoine mondial de l’UNESCO… Ah ? Je dois vous avouer ne pas en avoir pensé grand chose. Et puis, lundi dernier, je suis arrivée et j’ai vu dans la mairie la Une « L’Echo Loossois » sur laquelle des habitants agitaient des petits drapeaux canadiens. Étrange, ai-je pensé. Je ne m’attendais pas à toute l’histoire et les émotions que j’allais rencontrer. En rentrant, le soir chez Maryze et Gilles Payen, nous avons parlé des heures de la Grande Guerre, et surtout de ce que mon pays avait fait pour ce petit village. La passion de Gilles pour le sujet m’a bouleversée, et finalement est devenue ma passion pour ces deux semaines. (Excusez-moi Maryse, je sais que vous en aviez marre parfois). En lisant le livre d’or du petit musée Alexandre Villeneuve et les témoignages des visiteurs, j’ai véritablement eu les larmes aux yeux. L’histoire m’a frappée de plein fouet. Et je veux vous en remercier.

Je me rappellerai toujours de mon séjour ici, de la générosité de tous les habitants que nous avons rencontré, de la gentillesse de ma famille, de ma petite balade au Touquet avec elle — Et aussi peut-être des mes deux chutes à vélo. Merci à Océane pour son aide précieuse et son amitié, merci à Francis pour sa connaissance et sa sympathie, merci à tous les parents pour nous avoir accueillis si ouvertement.

Merci pour tout »
Clémence Labasse

« Je n’oublierai jamais votre générosité »

« Mes chers,

Vous nous avez aidé beaucoup pendant ces deux semaines. Je n’oublierai jamais votre générosité. Je voudrais remercier du fond de mon cœur ma famille d’accueil et tous les agents de la mairie. Je veux bien remercier encore une fois ma famille d’accueil qui s’est occupée de moi très chaleureusement pendant ces jours. Particulièrement quand j’ai eu mal aux genoux…

Certes, c’est la première fois que je suis venu à Loos-en-Gohelle, mais je peux dire que les habitants Loossois sont très gentils et adorables. Je suis sûr que je reviendrai ici.

Je pense à vous! »
Oudom