Chronique burkinabè* : on ne s’oriente pas de la même façon à Loos et à Dassa

S’il y a quelque chose qui m’a marqué en arrivant à Loos-en-Gohelle (qui compte 7000 habitants environ), c’est la manière de s’orienter dans la circulation. Totalement différente de mon village d’origine, Dassa, Burkina Faso, qui était environ deux fois plus gros en 2006.

A Loos, pour aller voir quelqu’un chez lui, il faut trouver son adresse et se faire guider soit par les panneaux d’indication routière et les numéros des rues soit par un GPS. Faire la même chose dans mon village à Dassa ? Impossible, vous ne vous retrouverez jamais.

Nous avons une méthode plus simple que ça : « Tout le monde connait où tout le monde habite ». Il suffit donc pour le visiteur étranger de se faire accompagner… A bon entendeur !

*Concernant l’accord de Burkinabè, le Larousse propose trois choix :

burkinabé adjectif et nom
ou
burkinais, burkinaise adjectif et nom
ou
burkinabè adjectif invariable et nom invariable

et nous avons choisi l’invariable.

6 commentaires

  • Laissez le Larousse. Ce mot là le dépasse… Burkinabè est formé de deux mots : Burkina et bè qui veut dire gens en fulfuldé. Burkinabè signifie donc gens du Burkina. Au féminin comme au masculin, il reste invariable. De la même manière, on ne dit pas République du Burkina Faso. Faso en langue malinké, bambara ou dioula signifie République, patrie, pays, nation. Le mot Burkina lui veut dire Homme intègre en langue mooré. C’est donc une combinaison des trois principales langues nationales du pays que sont le mooré (Centre et Nord), le Malinké, dioula ou Bambara (Ouest et Sud-ouest) et le fulfuldé (Sahel).

    • Merci pour ces précisions. Il faudrait le préciser à tous les médias francophones du coup car il est écrit partout « Burkina Faso »

  • Je taquinais au passage mon jeune frère. Mais sinon ça se dit bien « Burkina Faso ». Je rappelais simplement qu’on ne doit pas dire République du Burkina Faso comme on dirait par exemple République du Bénin ou de Côte d’Ivoire, parce que le mot Faso signifie déjà République. Ça serait donc redondant. La précision est faite aux gens sauf que c’est toujours difficile. Et comme il le rappelle dans l’article, notre bible le Larousse estime qu’on peut accorder le mot « burkinabè ». Par conséquent, on ne peut tenir rigueur à un Français ou Suisse qui écrirait par exemple les forces de l’ordre burkinabées tel qu’on a pu lire dans les journaux au lendemain de l’attentat. Par contre si un Burkinabè l’écrivait ainsi, il devra payer une amende (ah ah…). À l’époque de la Révolution entre 1983 et 1987, je suis même sûr qu’il serait passé devant les tribunaux populaires en tant que « valet local de l’impérialisme ».

    • Vous me voyez soulagée de ne pas écoper d’une amende. Merci pour ces précisions, votre jeune compatriote m’a entre temps expliqué la différence : Burkina Faso ou République du Burkina. Et je mettrai l’accent grave à Burkinabè, promis !

  • Nooon. Tout sauf ça. Pas d’amende pour vous. Mais pour Vincent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *